lundi, mai 27, 2024
Web

Télétravail : quel impact pour les salariés et les employeurs ?

Le télétravail a bouleversé le quotidien des salariés qui ont dû s’adapter rapidement à une situation nouvelle et réorganiser leur habitat. Il a imposé aux entreprises de trouver des solutions pour permettre à leurs salariés de travailler dans de bonnes conditions. La sécurité est également une préoccupation majeure. Connexion à distance, sécurisation des données, vol de matériel à domicile, de nombreuses questions se posent.

Télétravail : quels changements pour les salariés ?
Le premier confinement de 2020 imposé par la crise sanitaire du Covid-19 a modifié en profondeur le quotidien des salariés. Beaucoup ont dû se mettre au télétravail sans y être préparés. Cela a engendré de nombreuses difficultés, notamment pour ceux qui vivent dans de petits espaces. Créer un coin bureau en urgence et travailler sereinement avec sa famille autour a perturbé les habitudes des actifs. Au-delà de cette difficulté, beaucoup ont admis que l’absence de relations sociales physiques était un poids. Le télétravail oui, mais pas 5 jours sur 5.

Naturellement, le télétravail offre malgré tout bien des avantages. L’absence de trajet domicile-travail permet de gagner du temps pour se lever plus tard ou pratiquer de nouvelles activités. C’est aussi un facteur de limitation du stress. Cela permet en outre, dans certaines entreprises, de rendre les horaires plus flexibles pour gagner en liberté.

Comment le télétravail modifie l’organisation des entreprises ?
Les employeurs ont quant à eux été confrontés à diverses problématiques. En premier lieu, ils ont dû revoir toute leur organisation pour permettre à chaque salarié de travailler à distance. Ils ont été confrontés très rapidement aux limites d’un télétravail non anticipé :
– organisation de réunions à distance ;
– utilisation d’outils pour partager les accès et documents à distance et continuer à travailler en équipe ;
– sécurisation des données ;
– fourniture de matériel pour travailler à la maison.

Un an après le premier confinement, salariés et employeurs ont pris leurs marques et ont su trouver des solutions pour optimiser le télétravail et gagner en sécurité.

Télétravail : votre assurance habitation vous protège-t-elle ?
C’est une question qu’il est nécessaire de se poser. Dans la cadre du télétravail, oui, votre assurance habitation vous protège. Vous devez quoi qu’il en soit prévenir votre assureur de cette nouvelle pratique. Les compagnies d’assurance évaluent les risques, elles doivent donc en prendre connaissance avant même la survenue d’un sinistre.

Comment l’assurance habitation vous protège-t-elle lorsque vous faites du télétravail ? C’est simple, vous travaillez chez vous, cela engendre donc des risques nouveaux, à savoir :
– le dommage causé à votre habitation par les biens confiés par votre employeur ;
– le dommage causé au matériel professionnel par les membres de votre foyer.

Dans le premier cas, on peut imaginer que votre ordinateur soit défectueux et engendre une coupure de courant qui endommage vos propres appareils électriques. Votre assurance habitation peut intervenir selon les garanties souscrites. Dans le second cas, si votre chat renverse votre café sur votre ordinateur portable, c’est votre responsabilité civile qui est engagée. Vous pouvez prétendre à une prise en charge. Toutefois, l’assurance habitation que vous propose Groupama ne suffit pas.

En tant que télétravailleur vous disposez des mêmes droits qu’un salarié réalisant sa mission sur le site de l’entreprise. Aussi, votre employeur doit vous fournir le matériel nécessaire et le couvrir au titre du contrat d’assurance multirisque professionnel de l’entreprise. Cette assurance protège vos équipements professionnels (ordinateur, imprimante, casque, etc.) en cas de :
– perte ;
– vol ;
– incendie ;
– dégât des eaux.

Ce contrat permet également une prise en charge de l’assurance en cas de perte ou de vol de données sensibles.

Lire également : Jujutsu Kaisen n’a pas fini de surprendre les Otakus

pix

Après un parcours en tant que gamer assidu et blogueur, avant de se forger une réputation dans l’industrie grâce à ses analyses pointues et ses critiques constructives, Pierre est aujourd'hui le rédacteur en chef de Pixels Addict.