Netfilx domine et en profite

Fort de sa position d’hégémonie sur le marché de la vidéo à la demande par abonnement, Netflix revoit ses tarifs à la hausse. Pas de quoi forcément pousser ses abonnés vers la concurrence.

En octobre, Netflix le service de vidéo à la demande (SVàD), a augmenté la plupart de ses tarifs. Celui de son abonnement Essentiel pour visualiser des contenus en définition standard (qualité DVD) de façon illimitée sur un seul écran à la fois (TV, ordinateur, smartphone u tablette), demeure à 7,99€ par mois sans engagement de durée.


Des augmentations de 10 et 16,5%

L’abonnement Standard, qui permet de regarder un contenu différent sur deux écrans en simultané, en HD, augmente de 1€ et atteint les 10,99€ par mois. L’abonnement maximum, le premium, qui donne le droit de regarder des vidéos en Ultra HD et 4K sur 4 écrans différents passe à 13,99€ par mois, soit une augmentation de 2€ par mois.

Netflix prend-il le risque de perdre ses clients ? Si on observe la réaction des abonnés américains, ce ne serait pas forcément le cas.

Encore et toujours leader

Netflix, arrivé en France depuis 2014, continue de gagner des parts de marché. Il a conquis environ 1,45 million des 2,3 millions de français qui ont un abonnement SVàD, soit environ 63% des parts de marché. Si Netflix conserve sa place de leader, c’est d’abord parce que leur catalogue reste le plus complet avec 22694 titres (films et séries confondus), d’après les chiffres de NPA Conseil d’août 2017, contre 10709 titres pour CanalPlay, 9715 titres pour SFR ou encore seulement 2372 pour le nouveau venu, Amazon Prime.

Les séries exclusives comme Sense8, Narcos ou Orange is the new black, sont un réel avantage pour le géant américain par rapport à ses rivaux.

efficitur. eleifend Aenean Donec et, ipsum