Testeur de jeux vidéo : Comment se former à ce métier de rêve ?

Vous aimez passer des heures devant les jeux vidéo, vous avez une imagination débordante et votre rêve est de consacrer votre métier à votre passion ? C’est possible ! Il existe désormais plusieurs formations permettant de devenir… testeur de jeux vidéos !

Testeur de jeux vidéo : ça consiste en quoi ?

Le testeur de jeux vidéo a pour mission principale de détecter les bugs qui pourraient survenir avant la sortie de chaque opus. Il doit être capable de déceler les potentielles difficultés de gameplay (maniabilité, fonctionnalités, ambiance, difficulté générale…) et rapporter aux développeurs ses conclusions afin de tout corriger dans les temps. Ainsi, il doit passer de nombreuses heures à jouer afin d’imaginer toutes les critiques qui pourraient survenir de la part des joueurs classiques !


Outre le fait d’être passionné par les nouvelles technologies et le jeu vidéo en général, le testeur de jeux vidéo doit maîtriser l’anglais, être patient et consacré, et surtout particulièrement rigoureux.

On estime que ce professionnel passe de 9 mois à un an sur le même jeu afin d’éliminer tous les problèmes qui pourraient survenir.

Les débouchés sont assez peu nombreux, car la demande est forte et ne l’offre pas tellement. L’idéal est de multiplier les formations et les diplômes pour intéresser un maximum les développeurs. Ainsi, on peut envisager de se diriger aussi du côté des magazines ou sites spécialisés dans le secteur.

Les formations possibles

Il est possible de prendre plusieurs chemins pour accéder au poste tant convoité de testeur de jeux vidéo.

La majorité des candidats va choisir de suivre un BTS industries graphiques option communication graphique ou DUT informatique et imagerie numérique.

On peut également penser à d’autres cursus :

  • BTS design graphique
  • BTS multimédia
  • BTS communication visuelle
  • BTS métiers de l’audiovisuel
  • DUT informatique
  • Bachelor jeux vidéo
  • Master jeux vidéo
  • MBA jeux vidéo

Ces formations ont l’avantage d’être assez généralistes, d’acquérir des connaissances aussi bien techniques que culturelles et donc d’élargir ses perspectives d’avenir. Si l’on ne parvient pas à trouver de poste en tant que testeur de jeux, on peut tout à fait à l’issue de ces formations envisager une carrière comme programmateur analyste, programmeur, modeleur 3D, level designer, E-sportif, game designer, créateur de jeux vidéos, infographiste…

À noter aussi que les salaires ne sont pas très élevés par rapport aux autres métiers du jeu vidéo. Un testeur est généralement rémunéré à la mission, le plus souvent sur la base d’un S.M.I.C. Il a souvent plusieurs employeurs. Pour beaucoup, le métier de testeur est donc avant tout un tremplin pour accéder à d’autres postes dans le milieu du jeu vidéo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ante. ipsum luctus venenatis in justo Praesent ipsum