vendredi, mai 24, 2024
Jeux videos

GTA 6 : aussitôt annoncé, aussitôt englué dans une polémique

Dès les premières heures du mardi 5 décembre 2023, Rockstar Games a mis en ligne la première bande-annonce de GTA 6. Très vite, la vidéo a battu des records en matière de nombre de vues. Cependant, elle pourrait coûter cher à Rockstar.

Un citoyen américain dénonce l’utilisation illégale de son image

Dans le premier trailer de GTA 6, on voit une scène où un homme avec le visage recouvert de tatouage est mis aux arrêts. Celui-ci ressemble fortement au Joker de Floride. Il s’agit d’un criminel arrêté en 2017 pour dissimulation d’arme à feu et possession de marijuana. Dans la vraie vie, l’homme arbore l’apparence du Joker, le plus grand ennemi de Batman. Son vrai nom est Lawrence Sullivan. Il est devenu célèbre aux USA après la publication sur Internet de sa photo d’identification en prison. 

A découvrir également : White Noise 2 débarque enfin sur PS4

Le personnage du trailer affiche des traits de ressemblance avec le Joker de Floride. Ce dernier et les fans du jeu n’ont pas manqué de remarquer cette ressemblance frappante. Dans une vidéo TikTok, Lawrence Sullivan a déclaré : « Vous savez qu’ils ont créé un personnage avec des tatouages sur le visage. Savez-vous de qui ils se sont inspirés ? De moi ! » « Il suffit de me chercher, le Joker de Floride, vous voyez de quoi je parle ».

A lire en complément : Devenez plus fort dans Elden Ring avec un build saignement

« GTA, il faut qu’on cause »

Le Joker de Floride est sûr qu’il a inspiré le personnage au visage tatoué mis aux arrêts dans la bande-annonce du jeu. Et il n’est pas prêt de laisser passer cette exploitation de son image. Sur TikTok le 8 décembre dernier, l’homme a réclamé 1 à 2 millions de dollars à titre de dommages et intérêts. « Vous avez pris mon image, vous avez pris ma vie (…) Tout le monde me dit que j’hallucine, que je ne suis pas le joker de GTA VI, mais regardez : là c’est moi, et là c’est moi ». 

Notez que le plaignant a très peu de chances d’obtenir gain de cause. En effet, le premier amendement de la Constitution américaine protège le droit de parodier. La protection est toujours de mise lorsque les parodies sont outrageantes ou susceptibles de causer des souffrances morales à la personne visée. 

Lassana dit "Link"

Que ce soit à travers les cases d’une BD, les scènes d’une série télévisée, les grands écrans du cinéma, ou les pages vibrantes d’un manga, Lassana a toujours su trouver et partager les histoires les plus captivantes..